Guilde Pve Danse avec les loots :: littérature
   
  FAQ Rechercher Membres Groupes Profil S’enregistrer Connexion  
Se connecter pour vérifier ses messages privés
     
 
littérature

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Guilde Pve Danse avec les loots Index du Forum -> Bar -> Blablatage
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
quindexter


Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2011
Messages: 4

MessagePosté le: Lun 12 Sep - 14:17 (2011)    Sujet du message: littérature Répondre en citant

les Editions de l'Ours bleu sont heureuse de vous présenter en avant premièrele futur prix
du Quai des Orfèvres 2012. Vous découvrirez les tribulations palpitantes et hautes en couleurs
 du commissaire Jack Benesse, des 2 agents très spéciaux Bulle et Quin, ainsi que l'inénarrable
 Professeur Filias de la police scientifique, et bien d'autres choses encore.....

bonne lecture à tous  


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 12 Sep - 14:17 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
quindexter


Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2011
Messages: 4

MessagePosté le: Lun 12 Sep - 14:47 (2011)    Sujet du message: littérature Répondre en citant

OPERATION COURGETTE EN HAUTES PYRENEES

Samedi 10 septembre 2011, 8h du matin, en cette année de coupe du monde rugbystique,
 alors que le soleil dardait de ses premiers rayons les montagnes pyrénéennes,
 le commissaire Jack Benesse flanqué de ses 2 adjoints, les agents très spéciaux Bulle et Quin,
s'échauffait à grand coup de café noir/Kro, breuvage réparateur s'il en est, avant la rencontre
entre l'équipe nationale et ces foutus bridés du soleil levant. Cela devait être un week-end de repos bien mérité,
aprés la semaine précédente épuisante, qui avait vu nos 3 fins limiers résoudre l'affaire du "gros cierge dans la grotte",
affaire qui avait terrifié la Franceentière, et fait trembler jusqu'aux fondations mêmes de notre belle patrie. Le "gang des
nonnes chaûdasses" enfin sous les barreaux, le temps étant au beau fixe, les 2 jours à venir s'annonçaient réparateurs pour
les corps et les esprits. Le Président, en personne, s'était fendu d'un coup de fil comme à son habitude :

"Ecoutez les gars, on va pas s'mentir, vous avez assuré comme des bêtes, en clair presque autant
 que moi ; si vous voulez, j'vous accorde 2 jours de repos sur le yacht de mon pote Vincent B.,
 y'aura de la caille, j'ai qu'à téléphoner...."

Benesse avait décliné, préférant l'air des montagnes à celui du large. Les interrogatoires de Lulu la nantaise,
 Betty la mammaire et Yvonne la glouglouteuse avaient laissé des traces, méme chez de tels représentants du sexe" fort.
La France, par le biais du CE de la SNCF (que nous remercions pour sa participation), avait donc mis à leur disposition,
 un appartement cossu au pied des verts pâturages.
 


Revenir en haut
Malocucu


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2010
Messages: 21
Localisation: landes

MessagePosté le: Lun 12 Sep - 21:58 (2011)    Sujet du message: littérature Répondre en citant

Merci agent Quin mais bon il ne faudra pas oublier mon donut et mon café la prochaine fois!!


Refusant un petit tour en yacht, mettre le cap au sud et plus précisément en Bigorre,
 me permettra de revoir  Josiane  d' Argeles  et de faire la lumière sur ce SMS reçu plus tôt dans le semaine "Y a con qui a coupé la queue du chat nom de dieu"
Motivé comme un jeunot à Pigalle, mon futon dans le coffre,  l'agent Bull à la place du mort, je chevauche vers la montagne pyrénéenne.


Des relents de bière me titillant les narines,  je m'éveille dans un gîte de la SNCF, 
la bouche pâteuse, les souvenirs de l'interrogatoire des "nonnes chaudâsses" plein la tête ( et le caleçon),  mais à mon grand soulagement mon arrière train encore intact. 
Mon premier café est à peine avalé que déjà je m'interroge: "Soit j'étais saoul,  soit  j'ai vraiment croisé un troupeau de mouton à 3h du matin " 
l'agent bull vient à ma rescousse me confirmant pour les moutons (pour l’ébriété aussi d'ailleurs). 
Un deuxième café me fera sûrement du bien,... 


Revenir en haut
quindexter


Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2011
Messages: 4

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 19:43 (2011)    Sujet du message: littérature Répondre en citant

L'agent Bulle au réveil, comment dire, c'est un peu comme si Tolkien s'invitait chez vous. C'est la Comté à domicile à lui tout seul, mais le cêpe au vent en plus. Et quel cêpe ! Une fierté
nationale devrais je dire ! Aprés quelques borborygmes landaise, sa province d'origine, et son café/Kro avalé, le voilà rejoignant le duo déjà à l'échauffement. Passons la prestation de l'équipe nationale
victorieuse au final du filet de faces de citrons, et voici notre trio prêt à dompter cette montagne, belle comme dit la chanson, mais hostile. La journée devait être tranquille, seule une descente en rafting
était programmée pour désembrumer les esprits avant une nuit lourdaise qui s'annonçait chaude.

Les appartements voisins s'était peuplés de retraités de la belle institution ferroviaire. La moyenne d'âge avancée ,de 50 ans en moyenne, laissait entrevoir une ambiance tranquille. Pas de dérapage en vue,
comme cela eut été possible dans quelques stations balnéaires de la côte atlantique.

Rapidement 11 heures sonnaient, et tout naturellement, le saint patron de la police française fit son apparition. 3 momies rapidement concoctées par le commissaire lui-même, qui, en grand prêtre du 51, ne laissez
à quiconque la responsabilité d'une telle mission, et la journée démarrait enfin.

Rq : pour le lecteur inculte, la momie est une demi dose; Il est donc préférable pour l'homme de boire 20 momies que 10 pastis.

Cela faisait bien 1h que le commissaire expliquait aux agents Bulle et Quin l'incidence de la masturbation chez les cétacés sur la dérive des continents, quand il s'interrogea au sujet du flot de cyclistes passant devant eux.

"pas possible, c'est les retardataires du tour?  Ou des excités de la petite reine? Ils se dopent à la version sans selle, c'est possible."
"Moi, il me motive à m'en resservir une." ajouta alors l'agent bulle, le Toutankhamon du Casanis.
"Laissez moi faire Bulle, il est des mélanges pour initiés et j'en suis un." coupa Benesse d'un ton qui ne souffrait pas de discussion.

Quin avait lancer un barbecue, sur lequel il s'apprêtait à faire cuire des saucisses lourdaises, achetées la veille, chez Ghislaine beauboyaux, charcutière réputées de la ville sainte. L'agent Bulle avait comme d'habitude comparé
les spécialités charcutières locales, à sa référence personnelle, affolant, au passage, les sens de la gente féminine présente, ainsi que ceux de la patronne, qui pourtant avait vu défiler un certain nombre de kilomètres de godiveaux.


Revenir en haut
Youby


Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2011
Messages: 6
Localisation: Toulouse

MessagePosté le: Sam 17 Sep - 15:37 (2011)    Sujet du message: littérature Répondre en citant

La suiiiiiiiiiiittttteeeeee!!!

Revenir en haut
Zenmystik


Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2011
Messages: 2
Localisation: TOULOUSE

MessagePosté le: Lun 19 Sep - 10:23 (2011)    Sujet du message: littérature Répondre en citant

Oue, la suiiiiiiiiiiiiiiiiite !!!!

Revenir en haut
Zenmystik


Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2011
Messages: 2
Localisation: TOULOUSE

MessagePosté le: Mer 21 Sep - 17:29 (2011)    Sujet du message: littérature Répondre en citant

Très chers lectrices et lecteurs,

Je me présente : Vince De La Véga, alias Zen le Mystique pour les plus intimes, actuel Président Directeur Général de la maison d'édition de l'Ours Bleu.

C'est avec un petit pincement au coeur que je vous annonce l'arrêt, provisoire bien sur, des farouches aventures de nos 3 compères adorateurs de la saucisse lourdaise (et de la boisson anisée....).
En effet, depuis le début de la semaine, le standard téléphonique a été littéralement pris d'assaut par vous, lecteurs, avec toujours les mêmes questions qui revenaient, je cite :
- "Mais ou en est l'histoire ??"
- "La suite, viiiiiiiite, ...ou je bute le chat de la voisine !!!"
- "L'agent Quin est-il homosexuel ? Ou puis-je le joindre ??"
Bref, devant un tel entrain je me devais de vous donner un semblant d'explication....(du moins concernant l'arret de l'histoire)

La nouvelle est tombée lundi matin, tel un couperet, et c'est mon assistante Melle Chohocut (aussi connue dans le métiers sous le sobriquet de "youbinette aime les galipetttes") qui s'est empressée de m'en faire part : "l'agent très spécial Quin a eu un accident ! Il ne peut plus écrire !"

En tant que professionnel, et pour couper court a toutes les rumeurs qui auraient pu entacher la réputation de mes écrivains, je vais vous raconter ce qu'il s'est réellement passé pendant le weekend dernier.

Comme vous le savez, l'agent très spécial Quin est un sportif accompli, toujours à relever des défis et à dépasser ses limites.
D'ailleurs, c'est grace au sport qu'il a pu se forger un corps d'athlète aussi luisant et musclé que celui de Shwarzy, et c'est tout naturellement grace à cela qu'il a posé l'année dernière, nu, pour le calendrier de la maison d'édition avec quelques collègues. D'ailleurs cette initiative nous a valu une explosion des ventes, et la saturation de nos serveurs de messagerie à cause des mails de remerciement venant de la gente masculine. Bref, passons.
Il est également un être humain hors pair, avec un coeur gros comme ca, et surtout avec les enfants.
A ses heures perdues, il aime bien se balader dans les orphelinats pour aller aider les jeunes dans la détresse.
Lorsqu'il croise le regard d'un pauvre enfant tout triste, il ne peut pas s'empêcher de tout faire pour lui redonner gout à la vie.
Et pour cela, il a trouvé un moyen infaillible.
Lorsqu'il n'écrit pas pour l'Ours Bleu, il s'adonne à son sport favori, ce qu'il appelle son sport "extreme" : le "Kid' Laser Quest".
C'est lui qui a inventé ce concept.
Ca se passe dans un vieux batiment délabré, hors des regards indiscrets de préférence.
Il réunit plusieurs jeunes, pour la plupart orphelins et sans attache, et les règles sont simples : prendre du plaisir et survivre avant la fin du compte à rebours.
Il se retrouve donc seul face à ces joyeux garnements, en général les marmots sont une dizaine à chaque partie (du moins au début...).
Toute porte fermée, il n'y a aucun moyen de sortir.
Chacun d'eux est équipé d'un fusil "Laser Quest" à la main. Jusque la tout va bien, mais ce que les innocents bouffeurs de bonbon ne savent pas, c'est que notre agent très spécial à légèrement modifié les fusils en y apportant sa touche personnelle : il a remplacé le laser de base, à peine perturbant pour les yeux, par des lasers conçus pour découper d'épaisses plaques de tôle !
Tout bonnement ingénieux, il fallait le trouver.
Je ne rentrerai pas dans les détails, je vous expliquerai seulement comment la confrontation du weekend dernier est partie en "sucette".
Notre adepte des sensations fortes s'est donc retrouvé seul, face à 10 pauvres gosses, chacun équipé de l'ingénieux système, mais le temps qu'ils comprennent toute la complexité de l'arme modifiée ils n'étaient plus que 6...déja.
C'est alors que la magie opère : chaque "petiot" prend conscience de la dure réalité, et l'instinct de survie prend le pas sur l'amusement.
La partie débute donc, dans la pénombre et l'anxiété, et chaque participant tente de se frayer un chemin dans ce lieux lugubre à travers les morceaux de tole tombés du plafond, les cadavres de rats par terre et les membres nécrosés de la semaine dernière....
La pression monte, pas un bruit, pas un mouvement, notre sportif écrivain se doit d'etre furtif, tel un pêt sur une plaque de verglas, pour ne pas etre découpé à son tour.
Malheureusement, c'était sans compter le pluie de la veille.
Sous ses pieds se dresse une imposante flaque d'eau qu'il ne peut malheureusement pas éviter, car il ne l'a pas vue dans cette obscurité agaçante.
Par chance, ses réflexes foudroyants lui empechent de gagner le prix de la plus belle gauffre de l'année mais en glissant sur le coté et se croyant à l'abri, il ne fait pas attention à la grille d'aération qui dépassait légèrement, mais suffisamment pour se la prendre en pleine poire !
"Et Paf le Quin !" aurait-on pu dire, si on avait (par chance) pu participer à la scène.
Heureusement pour lui, les jeunes guerriers en herbe n'étaient pas ce que l'on peut appeler "des lumières" : et leur fusil à laser "surprise" à finalement eu raison d'eux, petit à petit, alors qu'il s'étaient disputé pour savoir qui allait manger le dernier Bichoco....

Notre agent très spécial s'est reveillé quelques jours après, quelques contusions au visage, et put rentrer chez lui en grand vainqueur.

Voila ce qu'il s'est réellement passé.

J'espère que mon cher ami se remettra rapidement de ses blessures, c'est pas tout ca mais j'ai une histoire à éditer et à vendre bordel !
(et accessoirement l'emprun pour la ferrari et les implants mammaires de ma femme à payer).

Bien le bonsoir, à très bientôt.
 


Revenir en haut
Malocucu


Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2010
Messages: 21
Localisation: landes

MessagePosté le: Sam 8 Oct - 12:04 (2011)    Sujet du message: littérature Répondre en citant

Ah! Je vous remercie agent intérimaire De La Véga pour avoir expliquer à nos chers lecteurs le petit retard dans cette enquête. Pour ma part je dois dire que je n'ai pas chômé.
En effet, pour m' occuper durant la longue convalescence de mon agent de terrain je me suis diverti en enquêtant sur une histoire de moeurs au sein d'un 'établissement très respectable espagnol 
"Le Dallas". Un sombre individu, nous l'appellerons Megodass pour ne pas divulguer son véritable nom, assez porté sur la bouteille, posait problème au personnel de sexe féminin. Mais bon grâce à mon talent et à quelques renseignements d'un indic
 rencontré dans un bar à bière tarbais, j'ai vite bouclé cette affaire avec succès et malgré le fait que toutes ces "serveuses" ont tenu à me remercier personnellement chacune leur tour c'est donc frais et dispo que je vais pouvoir vous narrer la suite de cette 
aventure pyrénéenne.


Nous nous retrouvons donc mes deux agents spéciaux Quin et Bull  ainsi que moi même devant le premier choix cornélien de la journée : Café/kro ou bien ricard, 1, 2, 3 secondes de réflexion... l'agent bull tranche ce sera ricard!!!
Attablé, vu sur les Pyrénées notre petit jaune à la main ( rien avoir avec un asiatique) le jeu de tarot dans l'autre et quelques chips pour compléter le tableau. Nous sommes vite rejoins par notre
 secrétaire/ standardiste/photographe/légiste et j'en passe, j'ai nommé l'agent Filias; qui armé d'un marteau et d'une hachette  et après s'être enfilé un ou deux petits apéritifs anisés,
 a commencé l'opération délicate (oui avec ce genre d'outil ce sont toujours des opérations assez délicates) du désossement chirurgical de palettes bois puis nous a préparé comme on dit en bigorre "Un putain de barbecue con" digne d'un trois étoiles!
Une fois nos cotes d'agneau, nos poitrines et nos saucisses avalées (oui de suite c'est beaucoup plus drôle quand tu met la saucisse à la fin ), le temps était à la relaxation et au partage d'enquêtes passées en savourant un petit noir ( là aussi aucun rapport).


Certains en profitèrent pour s'octroyer un bonne sieste bien méritée, d'autres se lézardaient sous le chaud soleil du Sud, d'autres encore les plus courageux rendaient hommages à ses forçats de la routes qui hiver comme été pédalent 
sans relâche ( et aussi sans selle parfois). Nous avons eu également la chance d'assister à une coutume régionale en cette superbe après midi, oui en effet un papi nous fait une démonstration de tonte de maIs activité pratiquée que dans certaines régions reculées françaises mais 
surtout et là c'est magnifique : ne sert à rien!!! Bref c'est en profitant pleinement de ce beau début d'après midi que nous attendions le départ pour notre activité aquatique, genre de rendez vous de sportif de haut niveau destiné à solidifier
 un groupe autours d'activité qui demande entraide et solidarité. Pour moi c'était plutôt " cool je vais pouvoir foutre des coups de pagaie"


Mais le danger lui ne prends pas de repos et ne pratique pas le rafting. Pourtant il était là tout près...








Revenir en haut
quindexter


Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2011
Messages: 4

MessagePosté le: Dim 9 Oct - 11:37 (2011)    Sujet du message: i be back Répondre en citant

Tout d'abord, c'est avec une émotion réelle que je tiens à remercier les éditions "L'Ours Bleu", et son Président, en particulier, Monsieur Vince de la Vega, pour leur soutien permanent
au cours des épreuves que je viens de traverser. Quand on soufre dans sa chair, comme j'ai souffert, c'est une chance, que de pouvoir compter sur de tels amis, si si j'emploie à dessins le terme.
Quant au flot de témoignages d'affection de tous ces anonymes à travers le monde ( nous sommes traduits, même en créole, c'est pour dire), que mon verbe transporte hors de leur morne quotidien,
 sachez qu'eux aussi m'ont aidé. Donc merci à tous. Et trêve  de sentimentalisme et mièvrerie, retour au dur, retour à la littérature, la grande celle de Balzac, Hugo, Corneille, et même Marc Lévy.....

Nous en étions donc, au pré-rafting, avec cette question fondamentale, quel string mettre? Le doublé polaire et laine de yack ? Ou Le modèle en goretex ? Le doute m'habitait (il n'y a pas de jeu de mots),
en clair j'hésitais. L'agent Bull, lui, n'avait pas cette problématique. Originaire de ce beau département , que sont Les Landes, il était équipé en série, de cette merveille de la nature qu'est le Yogging : un
revêtement, naturellement chaud, hydrophobe, et respirant, d'aspect variable frisé, équipé dredlocks, long ou ras ; une merveille de la technologie, enviée par la Nasa et le M.I.T., toulours copiée mais jamais
égalée. Un avantage certain, en cas de changement climatique, disons le clairement, en cas de chute des températures à la surface du globe, le monde sera repeuplé à partir des Landes. Et il y gagnera,
peut être pas en taille,mais en thermorégulation.

Mais n'effrayons pas la population, la catastrophe n'est pas imminente, et ce n'est pas demain que l'on verra des hordes landaises montées sur leurs fiers destriers (des Shetlands puissants et véloces ! ),  déferler
sur nos campagnes et ensemencer nos femmes ( les landais pas les destriers ! suivez un peu ! c'est pas facile pour moi aussi, alors un peu de solidarité ! Merde !). Et revenons-en au tenue sportive.
J'avais finalement jeté mon dévolu sur le modèle élasthanne moulant et doublé en poils scrotaux de grizzli, délaissant mon modèle réunionnais en fibre de cocotier, ,solide mais très irritant. C'est alors que l'agent
Filias nous apparu dans une barboteuse rayées aux couleurs de Lourdes, sa ville d'origine, avec un  christ dans le dos (mais pas de cierge dans le.....oh la je m'égare), la tenue par excellence du rafteur local confirmé.
Après l'art du barbecue, l'agent Filias allait continuer à démontrer qu'il n'était pas qu'un rat de labo parisien au teint blafard, mais un authentique sportif prompte à dompter les éléments déchaînés,
dés que ses congés ou les obligations d'une enquête lui permettaient de quitter la capitale. Tous sur le pied de guerre dans nos tenues flamboyantes, nous n'attendions plus que notre supérieur adoré, le commissaire divisionnaire
Jack Benesse, non sans déchaîner chez la gente féminine présente à portée de vue de nos corps d'Apollon quelques oeillades gourmandes et prometteuses.....


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:00 (2018)    Sujet du message: littérature

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Guilde Pve Danse avec les loots Index du Forum -> Bar -> Blablatage Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
 
     
Original warHorde forum design by boo, 2004 - ez-life.net

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com